Hémicycles d'Afrique
A la Une Actualité Somalie

Somalie – Parlement : La loi sur le mariage des enfants suscite l’indignation

loi porte sur les relations sexuelles et permet aux filles qui atteignent la puberté de se marier

Les députés somaliens se penchent sur une loi à  polémique portant sur le mariage des enfants. Ce projet de loi viole, selon des ONG, les droits de l’homme et surtout des enfants dans le pays.

 

Par Josaphat Finogbé

Le nouveau projet de loi porte sur les relations sexuelles et permet aux filles qui atteignent la puberté de se marier. Mais dans l’opinion publique, des voix se lèvent pour dénoncer ce projet de loi déjà sur la table des députés. Pour eux, les parlementaires auraient mieux fait d’examiner le projet de loi historique sur les délits sexuels visant à criminaliser un large éventail de formes de violence sexiste, notamment le viol, le mariage des enfants et le trafic sexuel.

Ce projet approuvé en 2018 par le cabinet somalien définit des obligations claires pour la police, les enquêteurs et les procureurs et fournit des protections spécifiques pour les groupes vulnérables tels que les enfants, les personnes handicapées et les personnes déplacées à l’intérieur du pays. Mais la nouvelle loi renverse tout.

Dans le rang de la mouvance présidentielle, c’est un projet qui nécessite un consensus parlementaire. « Ce projet de loi concerne la discussion. Chaque député a son propre mot à ce sujet. Nous voulons qu’il soit adopté après discussion », a déclaré à la Fondation Thomson Reuters Abdiwali Sheikh Ibrahim, vice-président de la chambre basse du parlement.

« Ce nouveau projet de loi, la loi sur les crimes liés aux rapports sexuels, est profondément imparfait et en violation grave des normes internationales », a déclaré Ari Gaitanis, porte-parole de la mission des Nations Unies en Somalie (UNSOM) dans un communiqué. Pour sa part, le passionnaire Jabril Mohamed signale qu’ils

sont profondément préoccupés par le projet de loi amendé sur les délits sexuels car il crée un dangereux précédent dans un pays déjà marqué par la violence sexuelle sexiste.

Signalons que la nation d’Afrique de l’Est a des taux élevés de mariage d’enfants et de violence contre les femmes, y compris le viol et les mutilations génitales féminines (MGF). Selon les Nations Unies, 45% des femmes sont mariées avant 18 ans, tandis que 98% ont subi des MGF.

Les autres ont consulté aussi ces articles

Ce site utilise des cookies. Nous voudrions nous assurer que vous acceptiez notre politique en la matière. J’accepte plus de détails

Privacy & Cookies Policy

NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour recevoir des alertes de nos publications

Vos informations resteront confidentielles

Hémicycles d'Afrique

GRATUIT
VOIR