Les parlementaires togolais au cours d’une session à l’assemblée nationale togolaise © radiooreole
Les parlementaires togolais au cours d’une session à l’assemblée nationale togolaise © radiooreole

Les députés togolais ont ratifié, lors de leur séance plénière du mardi dernier, plusieurs textes en faveur du marché unique du transport aérien en Afrique.

 

Par Romuald Affedjou

La ratification des accords en faveur du Marché unique du transport aérien en Afrique (MUTAA) facilitera l’opérationnalisation du marché unique et une redynamisation de la politique commerciale du Togo. Pour Zouhératou Tchakondoh-Kassah Traoré, ministre des transports et Gnama Latta Dokissime, directeur général de la Société aéroportuaire de Lomé-Tokoin (SALT) et de l’Agence nationale de l’aviation civile (ANAC), c’est un pas décisif encourageant.

La première ratification concerne le protocole portant amendement de convention relative aux infractions et autres actes survenant à bord des aéronefs. Ce texte date du 4 avril 2014, à Montréal, en vue de renforcer la sécurité et la sûreté des appareils, passagers et des biens. Le second accord ratifié est celui entre le Togo et le royaume saoudien sur les services aériens, signé le 24 février 2016 à Djeddah.

Selon les officiels togolais, ce second accord ouvre des opportunités d’échanges économiques entre les deux Etats. Au cours de cette même séance plénière, le parlement a aussi adopté un projet d’adhésion du Togo à la Constitution de la commission africaine de l’aviation civile (CAFAC), adoptée le 16 décembre 2009 à Dakar au Sénégal.

Dans son adresse suite à l’adoption de ces textes, la présidente de l’Assemblée nationale togolaise, Yawa Tsègan , se réjouit de l’effort des uns et des autres pour ce résultat final. Elle a d’ailleurs décerné le mérite à ses collègues députés qui n’ont ménagé aucun effort pour l’adoption, à l’unanimité, de ces différents textes de lois.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.