Hémicycles d'Afrique
A la Une Actualité

Togo : législatives 2018, l’UNIR, se taille la part du lion

La commission électorale nationale indépendante a rendu public ce dimanche soir, les résultats provisoires des législatives du 20 décembre dernier. Sans surprise, c’est le parti au pouvoir, l’Union pour la République (UNIR) qui arrive en tête du scrutin.

Par Alphonse Ken Logo

Sur les 91 sièges mis en jeu lors de ces législatives, UNIR en a remporté 59. Il est suivi du parti UFC-Union des Forces de changement, qui s’en sort avec 6 sièges contre trois lors de la précédente législature.

Ce parti dirigé par Gilchrist Olympio, fils de Sylvanus Olympio, le père de l’indépendance du Togo, prendra, si les résultats sont confirmés par la Cour constitutionnelle, la tête de l’opposition parlementaire pour les 5 prochaines années.

« C’est une satisfaction pour nous à l’UFC que le parti se relance peu à peu. Ce sera en même temps une lourde responsabilité pour notre parti d’avoir la charge de réunir toute l’opposition togolaise aussi diversifiée » a commenté Dr Folly Gadah, conseiller en communication de l’Union des forces de changement, interrogé par Hémicycles d’Afrique en marge de la cérémonie de publication des résultats provisoires au siège de la CENI ce dimanche.

Aux termes des législatives du 20 décembre dernier, de nouveaux partis politiques obtiennent leur ticket (selon ces résultats provisoires) pour l’Assemblée nationale.

C’est le cas du parti Nouvel Engagement Togolais (NET) qui gagne 3 sièges, du Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD de l’ancien Premier ministre et ancien président de l’Assemblée Nationale Kodjo Agbéyomé) avec 3 sièges, et des partis Parti démocratique panafricain (PDP) et Mouvement des républicains centristes (MRC) qui ont chacun 1 siège.

Sur les 25 listes d’indépendants (une première dans l’histoire du Togo, ndlr), 10 se sont adjugés entre 1 et 3 sièges à l’Assemblée Nationale.

On peut citer entre autres : les listes « Bâtir », « Duanenyo », « Alolédu-Vo », « Hysope », « Pour construire », « LIR » qui ont chacune 2 sièges ; la liste « Cercle de réflexion et d’action pour le développement » qui s’est offert (3) trois sièges ; et les listes « Nouvelle Vision » et « Conscience Patriotique » qui ont chacun 1 seul siège.

« Ces résultats provisoires vont être transmis à la Cour constitutionnelle suivant l’article 103 du code électoral, seule habileté à donner les résultats définitifs » a conclu le Professeur Kodjona Kadanga, président de la Commission électorale nationale indépendante.

Pour ces élections législatives, le président de la CENI a annoncé un taux de participation de 59,25 %.

1.869.717 togolais se seraient déplacés pour voter le 20 décembre dernier avec 120.000 bulletins nuls sur l’ensemble du territoire natioanl. Soit un total de suffrages exprimés égal à 1.751.110 pour l’ensemble des 850 candidats.

A noter que la coalition C14 (qui compte 14 partis d’opposition) avait appelé au boycotte de ce scrutin, et n’a pas participé à cette élection.

© Alphonse Ken Logo

Les autres ont consulté aussi ces articles

Ce site utilise des cookies. Nous voudrions nous assurer que vous acceptiez notre politique en la matière. J’accepte plus de détails

Privacy & Cookies Policy

NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour recevoir des alertes de nos publications

Vos informations resteront confidentielles

Hémicycles d'Afrique

GRATUIT
VOIR