Hémicycles d'Afrique
A la Une Togo

Togo : Les députés appelés à examiner la loi de finances exercice 2022

Les députés appelés à examiner la loi de finances exercice 2022
Ibrahima Mémounatou, Vice-Présidente de l’Assemblée nationale togolaise à l’ouverture de la deuxième session ordinaire © togobreakingnews.info

La deuxième vice-présidente de l’Assemblée nationale, Ibrahima Mémounatou a procédé  au lancement des activités de la deuxième session ordinaire au titre de l’année 2021 ce mardi 7 septembre. Plusieurs points dont l’examen et le vote de la loi des finances exercice 2022 seront abordés au cours des échanges.

Par Jean-Louis HEDEGBE

Conformément aux dispositions de l’article 55 alinéa 3 de sa Constitution, l’Assemblée nationale doit siéger pour la tenue de sa deuxième session ordinaire de l’année les premiers mardi de septembre. C’est en respect de cette constitution que la deuxième vice-présidente de l’Assemblée nationale, Ibrahima Mémounatou a lancé les travaux de la session en présence des membres du gouvernement, des représentants du corps diplomatique et autres autorités. Au cours de cette séance, il sera question de procéder à l’examen et au vote des projets de loi déjà étudiés par les commissions ainsi qu’à l’adoption de la loi des finances exercice 2022.

23 projets de loi dont les rapports de 13 sont déjà déposés et 10 projets de loi affectés à des commissions pour examen feront l’objet des débats. En ce qui concerne la loi des finances exercice 2022, Ibrahima Mémounatou, deuxième Vice-Présidente de l’Assemblée nationale interpelle les députés à prendre leur responsabilité au cours des travaux. « L’ordre du jour de notre session, dite budgétaire, appelle à notre sens élevé de sincérité et de responsabilité. Il sera principalement marqué par l’examen et le vote de la loi de finances, exercice 2022 », a-t-elle déclaré. Suivant la lettre de cadrage pour la préparation du projet de loi de finances exercice 2022 et annexes, le processus sera couplé sur une période de 2022 -2024. Il en ressort donc des négociations sur les importations globales 1.694,5 milliards de FCFA en 2024 contre 1.487,7 milliards de FCFA en 2022.

La vice-présidente de l’Assemblée nationale, Ibrahima Mémounatou a par ailleurs exprimé au nom des élus sa reconnaissance au gouvernement pour les actions sociales mises en place à l’endroit de de la population surtout avec la situation pandémique du COVID-19. Il s’agit notamment de la gratuité des frais d’inscription et de scolarité dans les écoles publiques à travers tout le pays pour l’année scolaire 2021-2022 et la prise en charge de la tranche sociale des factures d’eau et d’électricité pour le mois d’août 2021.

Les autres ont consulté aussi ces articles

Ce site utilise des cookies. Nous voudrions nous assurer que vous acceptiez notre politique en la matière. J’accepte plus de détails

Privacy & Cookies Policy

NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour recevoir des alertes de nos publications

Vos informations resteront confidentielles

Hémicycles d'Afrique

GRATUIT
VOIR