Hémicycles d'Afrique
A la Une Actualité

Togo : les togolais ont voté pour renouveler l’Assemblée nationale

Plus de 3,15 millions de togolais étaient appelés à voter ce jeudi, pour élire 91 députés. Boycotté par l’opposition, ce scrutin sans enjeux n’a pas mobilisé les togolais.

 

Par Alphonse Ken Logo

Ouvert à 7h, la grande majorité des bureaux de vote ont fermé à 16h (GMT), à l’exception de ceux qui ont ouvert avec retard. Le vote s’est déroulé sans incident majeur. Les rues de la capitale, Lomé, étaient désertes et les centres de vote quasi vides.

A titre d’exemple, dans le centre de vote EPP champs de course à Lomé, sur 388 électeurs inscrits dans un bureau de vote, seulement 133 se sont déplacés pour voter. Parmi eux, 17 ont voté « nul » et 98 sur 116 bulletins exprimés ont opté pour « UNIR » le parti au pouvoir. Des résultats semblables dans les deux autres bureaux de vote de ce centre de vote.

Jointe au téléphone, Brigitte Adjamagbo Johnson (opposition) s’est réjouit de ce que le mot d’ordre de l’opposition a été suivi. « Vous avez pu observer vous-même que les togolais ont pris leurs responsabilités. Ils ont choisi de faire la guerre froide en restant chez eux. A voir l’image des villes de Lomé et de l’intérieur du pays aujourd’hui, le gouvernement doit comprendre que le vote de ce jour est une erreur » a t-elle confié à Hémicycles d’Afrique avant d’ajouter que le gouvernement devra en tirer les conséquences et revenir à l’application de la feuille de route.

Pour sa part, Gilbert Bawara, porte parole du gouvernement togolais se montrait confiant à la mi-journée : « à partir de demain, le Togo aura une nouvelle Assemblée nationale. Qu’on ait voté ou pas, celui qui sera élu répondra au nom de tous. Vaut mieux que les togolais sortent voter pour choisir le député de leur choix» confiait t-il au micro d’ Hémicycles d’Afrique.

Pour l’instant, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) n’a pas communiqué le taux de participation du scrutin. Mais il ne fait l’ombre d’aucun doute, que le taux de participation de ces élections est en forte baisse par rapport à 2013, 63% avec la participation de tous les acteurs.

Pour rappel, la coalition des 14 partis de l’opposition a boycotté ce scrutin. Ses nombreux appels au boycotte ont été renforcés par la conférence des évêques du Togo et des pasteurs de l’église presbytériennes, ainsi que par plusieurs organisations de la société civile dont « espérance pour le Togo » conduite par un prêtre catholique,

Pour ces élections législatives, c’est un scrutin de liste qui a été adopté. Au total, 350 listes de candidature ont été déposées par 12 partis politiques et 25 groupes d’indépendants. Après deux semaines de campagne et d’un scrutin timide, les candidats ont maintenant les yeux tournés vers la CENI. Selon le code électoral, cet organe a 6 jours pour proclamer et transmettre les résultats provisoires à la Cour constitutionnelle ; laquelle disposera de 8 jours pour proclamer les résultats définitifs.

© Alphonse Ken LOGO

Les autres ont consulté aussi ces articles

Ce site utilise des cookies. Nous voudrions nous assurer que vous acceptiez notre politique en la matière. J’accepte plus de détails

Privacy & Cookies Policy

NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour recevoir des alertes de nos publications

Vos informations resteront confidentielles

Hémicycles d'Afrique

GRATUIT
VOIR