Hémicycles d'Afrique
A la Une Tunisie

Tunisie : Le peuple conteste le prolongement du gel du Parlement

Des manifestants tunisiens protestant contre la prorogation du gel du parlement © Tunisie numérique
Des manifestants tunisiens protestant contre la prorogation du gel du parlement © Tunisie numérique

Des centaines de Tunisiens ont manifesté ce dimanche 26 septembre 2021, dans la capitale, Tunis, pour que le Parlement soit rétabli.. 

Par Merveille Sagbohan

Contester les décrets du Chef d’État qui entend prolonger la suspension de l’activité du Parlement, ainsi que celle de l’immunité de tous les législateurs. Telle est la raison de la manifestation de la population tunisienne ce dimanche dans la capitale du pays. En effet, des centaines de personnes ont protesté contre les récentes décisions du Président Kais Saied qui lui attribuent un pouvoir quasi total. 

« Je demande poliment à Kais Saied de reconsidérer les décisions qu’il a prises. Qu’il retourne aux urnes et à la légitimité. L’Assemblée des représentants est la source de notre légitimité, si on l’enlève, ce sera le chaos », s’exclama Wahid Dridi, l’un des manifestants. Allant dans le même sens que son prédécesseur, la citoyenne tunisienne Fatma proteste en ces termes : « Non à la collecte de toutes les autorités, non au renversement et au brûlage de la constitution, non à la violation des libertés, non au renversement de l’organe de contrôle constitutionnel des lois. Nos libertés sont une ligne rouge. Nous voulons diviser les pouvoirs, l’exécutif, le législatif et l’autorité du président ». Toutefois, certains parmi les manifestants sont des législateurs du parti islamiste Ennahdha. 

« Aujourd’hui, nous sommes sortis en portant le drapeau de la Tunisie et la Constitution de la deuxième République, pour laquelle la majorité du peuple tunisien a voté. Il n’y a pas moyen de parler au nom du peuple tunisien. C’est la Constitution d’une Assemblée constituante élue et tout le peuple tunisien a participé à sa rédaction », a déclaré Jamila Jouini, législatrice du parti Ennahda.

Rappelons qu’en juillet dernier, le président Kais Saied a suspendu le Parlement. Il a ensuite invoqué l’urgence nationale et assume depuis le pouvoir exécutif tunisien.

Les autres ont consulté aussi ces articles

Ce site utilise des cookies. Nous voudrions nous assurer que vous acceptiez notre politique en la matière. J’accepte plus de détails

Privacy & Cookies Policy

NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour recevoir des alertes de nos publications

Vos informations resteront confidentielles

Hémicycles d'Afrique

GRATUIT
VOIR