Rached Ghannouchi, président de l'Assemblée des représentants du peuple (Arp) , Tunisie ©Presse de la Tunisie

Rached Ghannouchi, président de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) a qualifié la Tunisie de pays socialement déséquilibré . C’était ce 10 février lors de la journée d’étude critique de certaines dispositions constitutionnelles.

Par Sandrine Kouteh

Le président Rached Ghannouchi a étonné ses pairs dans son discours lors du 6ème anniversaire de la constitution ratifiée en 2014. Dans son message, il a souligné que « les maux qui minent la Tunisie sont nombreux et engendrent ainsi un déséquilibre social dans le pays ».

Outre le manque de développement auquel fait face la Tunisie après l’adoption de la nouvelle constitution le 26 janvier 2014, il n’a pas manqué de souligner l’ampleur du taux de chômage élevé , l’absence quasi inexistante des soins de santé, d’éducation et autres dans des zones marginalisées comparativement aux zones côtières.

Certains ont qualifié ces propos de trop alarmants alors que d’autres y voient un message audacieux qui devrait interpeller les dirigeants pour un changement de la politique de développement dans le pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.