Hémicycles d'Afrique
A la Une Actualité Video

[Vidéo] Bulletin d’information du 10 / 11 21

Bulletin d’information du 16 septembre 2021

La sélection des actualités les plus marquantes de la journée dans les parlements africains. Un condensé donc des actualités des élus de ce continent que vous propose Hémicycles d’Afrique.

Au Burkina Faso, le Parlement a, au travers de deux questions orales, demandé des comptes au gouvernement sur la gestion de l’abattoir frigorifique de Bobo-Dioulasso, particulièrement sur l’absence de statut clair et précis de cette infrastructure publique ainsi que sur la réalisation du barrage de Samandeni. Harouna Kaboré, ministre de l’Industrie, du commerce et de l’artisanat a, en réponse aux députés Aboubacar Hema et Rimlawendé Pierre Ouédraogo, rassuré l’Assemblée nationale sur les mesures déjà prises par le gouvernement pour la réalisation des infrastructures concernées.

Du côté du Togo, les députés ont participé à un échange sur les politiques pour l’éradication de l’apatridie le vendredi  05 novembre dernier. Cette séance initiée par le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR) et présidée par le 4e vice-président de l’Assemblée nationale togolaise, Pacôme Adjourouvi, vise à relever les défis du crédo « aucun enfant ne doit exister sans appartenance à un Etat ». Après plusieurs échanges et bilans sur les législations en vigueur en présence de Monique Ekoko, représentante multi pays du HCR avec résidence à Dakar, l’institution onusienne et le Parlement togolais entendent maintenir le cap pour relever les défis pour la lutte contre l’apatridie en afrique de l’ouest et principalement au Togo. Il faut préciser qu’environ 1 million de personnes seraient touchées par ce fléau dans la région ouest-africaine selon le HCA.

En Libye, le chef du Parlement, Aguila Saleh démissionne de son poste. Ceci juste après l’ouverture des dépôts de dossier pour la présidentielle par la Haute commission électorale libyenne. Selon le communiqué de cette commission, les candidats pour la présidentielle auront jusqu’au 22 novembre 2021 pour déposer leur candidature. Cependant, contrairement aux autres candidats, le chef du Parlement, Aguila Saleh, ne s’est pas encore prononcé sur sa candidature. 

Eclairage 

Notre rubrique Éclairage de ce jour s’intéresse aux questions d’actualité.

Elles sont des moyens de contrôle de l’action gouvernementale du Parlement. En effet, c’est une séance de questionnement qui réunit les membres du pouvoir exécutif et les parlementaires au Parlement. Cette assise retransmise en direct sur les médias d’Etat est l’occasion pour les députés d’interroger les ministres sur les mesures qu’ils ont prises ou qu’ils entendent prendre pour le développement de la cité.  

Cependant, les questions d’actualité au gouvernement dans leur pratique en Afrique ne prennent pas en tant que tel compte des contours liés à sa notion. Selon l’article 71 de la Constitution du Bénin, « le Président de la République ou tout membre de son gouvernement peut, dans l’exercice de ses fonctions gouvernementales, être interpellé par l’Assemblée nationale […]». Ceci pour répondre aux différentes questions du Parlement. C’est le cas également au Burkina Faso où l’article 111 alinéa premier de loi N° 003-2000/AN du 11 avril 2000 de la Constitution indique que “durant les sessions, au moins une séance par semaine est réservée aux questions des députés et aux réponses du Gouvernement”.

Les autres ont consulté aussi ces articles

Ce site utilise des cookies. Nous voudrions nous assurer que vous acceptiez notre politique en la matière. J’accepte plus de détails

Privacy & Cookies Policy

NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour recevoir des alertes de nos publications

Vos informations resteront confidentielles

Hémicycles d'Afrique

GRATUIT
VOIR