Hémicycles d'Afrique
A la Une Actualité Video

[Vidéo] Bulletin du 17 11 2021

Bulletin d’information du 16 septembre 2021

Le condensé de l’actualité parlementaire ce 17 novembre 2021 sur le continent africain. Une sélection de la rédaction d’Hémicycles d’Afrique.

A l’ouest de l’Afrique précisément au Bénin, le maire de la commune de Bonou, Thierry Sonagnon Tolégbé a procédé ce samedi 13 novembre 2021, au lancement du projet de création, de production et de diffusion d’œuvres théâtrales et musicales à travers le numérique, les lieux de cultures et les écoles primaires et secondaires dans deux communes à faible accès à l’offre culturelle. Il s’agit à cet effet des communes de Bonou et d’Avrankou. Cette initiative mise en œuvre par les associations « Théâtre d’Afrique » et « AFRIDAC Bénin » puis soutenue par l’Union européenne à travers le consortium ACP-Culture AWA vise à promouvoir la culture à travers les arts dans les communes défavorisées du Bénin spécifiquement dans les deux communes pilotes.

Restons toujours en Afrique de l’Ouest où les députés togolais ont adopté jeudi dernier, la loi de finances rectificative, exercice 2021. Ceci au cours de la 10e séance plénière de la deuxième session ordinaire du Parlement, dirigée par Chantal Yawa Djigbodi Tsègan, présidente de l’Assemblée nationale. On retient du document portant loi de finances rectificative, exercice 2021 adopté par les parlementaires togolais à l’unanimité ce vendredi 11 novembre 2021, que « Les recettes et dépenses sont projetées à mille sept cent deux milliards huit cent soixante-huit millions sept-cent quarante-sept mille francs CFA, contre un budget initial de mille cinq cent vingt un milliard six cent quarante-six millions six cent vingt-six mille francs CFA. Soit une hausse de 11,9% ». Une hausse qui se justifie par les différentes situations auxquelles le pays est confronté, en occurrence la crise sanitaire du COVID-19.

Du côté du Maghreb en Tunisie, des milliers de Tunisiens ont pris part à une manifestation à l’appel de l’initiative « Citoyens contre le coup d’Etat » ce dimanche 14 novembre 2021 dans la rue jouxtant le siège du Parlement, dans la capitale de Tunis, en guise de protestation contre les mesures « exceptionnelles » du Président Kaïs Saïed. Le but de l’appel de l’initiative « Citoyens contre le coup d’Etat », était d’organiser un mouvement de protestation « pour défendre la légitimité constitutionnelle et parlementaire et faire preuve de solidarité avec le pouvoir judiciaire contre les tentatives de le mettre à genou ».

>>> Lire aussi:  

ECLAIRAGE

Notre rubrique Éclairage de ce jour s’intéresse au parlement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Elle est une organisation qui rassemble plusieurs pays de l’Afrique de l’Ouest et pour son fonctionnement est dotée de diverses institutions dont un parlement. En effet, le parlement de la CEDEAO est un creuset de parlementaire qui regroupe 115 députés élus au suffrage direct dans les pays membres de ladite organisation.  Créé en 2006, ce parlement qui a son siège à Abuja dispose à son tour de deux ailes pour son fonctionnement. Il s’agit de l’aile politique et celle administrative. Il faut notifier qu’avant la création de cette Assemblée, les pays membres ont signé un protocole relatif au parlement de la Cedeao le 6 août 1994 à Abuja, Nigéria. Mais ce protocole n’est entré en vigueur que le 14 mars 2002 et prévoit la structure, la composition, les prérogatives et autres questions connexes.

Les autres ont consulté aussi ces articles

Ce site utilise des cookies. Nous voudrions nous assurer que vous acceptiez notre politique en la matière. J’accepte plus de détails

Privacy & Cookies Policy

NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour recevoir des alertes de nos publications

Vos informations resteront confidentielles

Hémicycles d'Afrique

GRATUIT
VOIR